Search
  • Thibault Pillet

Les liens explosifs entre Macron, le Forum de Davos et Mc Kinsey

Economiquement, politiquement ou même philosophiquement, Macron est d’abord et avant tout un « enfant de Davos. » Dès lors, pour comprendre la pensée d’Emmanuel Macron, il faut d’abord s’intéresser à celle de son mentor, Klaus Schwab, le patron du Forum Economique Mondial (Forum de Davos).


En effet, en tant que Young global leader promotion 2016 (élève du Forum Économique Mondial), Emmanuel Macron fait ainsi partie des 121 « hommes et femmes de moins de 40 ans, scientifiques, chefs de gouvernement, futurs chefs d'entreprise, activistes sociaux qui façonnent la politique, la société et le monde qui les entourent. »

Cette promotion de 121 personnalités a été choisie par le Forum Economique Mondial pour être « les moins de 40 ans à la tête de la quatrième révolution industrielle. »


Biberonné à la vision du monde de Klaus Schwab, le président de la République française a été façonné par la vision économique, notamment le concept économique de « destruction-créatrice » de l’économiste Joseph Schumpeter dont ils sont tous les deux des adeptes (1).

Mc Kinsey + Forum de Davos = Macron


Mc Kinsey est un des autres leviers de pouvoir d’Emmanuel Macron. Ce cabinet de conseil américain, surnommé la « Firme », est devenu un des centres de décision de la République. Une présence discrète, voire cachée, décrite dans un rapport du Sénat de mars 2022 comme un « phénomène tentaculaire » (2) au sein des institutions publiques françaises.

Outre le fait de collaborer avec Emmanuel Macron, Mc Kinsey et le Forum Economique Mondial se sont associés officiellement en 2018. En effet, le rapport annuel intitulé « Renouveler l’Europe » du Forum de Davos a été co-écrit par l'institut McKinsey (3). Hasard du calendrier ? Macron prononça cette année-là un discours à la tribune du Forum Economique Mondial.


Ce rapport qui sert de feuille de route pour de nombreux dirigeants dans la monde, notamment pour Emmanuel Macron, préconise « un nouveau contrat social européen » aux jeunes générations afin de « s'intégrer dans l'économie de la 4ème révolution industrielle. »


L'idée de « 4ème révolution industrielle » n'est pas neutre. C'est le titre d’un des livres de Klaus Schwab.


Dans celui-ci, il développe ce concept qui peut être résumé ainsi par le président du Forum de Davos : « la 4ème révolution industrielle est une fusion entre nos identités physiques, digitales et biologiques. » (4) . Klaus Schwab prévoyait notamment l’implant en 2016, « d’ici 10 ans » (donc en 2026), de puce RFID sous-cutanée.


Et loin d’être une idée farfelue, Emmanuel Macron a été choisi en 2021 selon le Forum Economique Mondial, pour être l’un des « moins de 40 ans à la tête de la quatrième révolution industrielle.»


Il n'est donc pas difficile de comprendre que l'agenda politique d'Emmanuel Macron est dicté par la mise en place de cette « quatrième révolution industrielle » en France et que les mesures de son second quinquennat iront forcément dans ce sens.


1- Klaus Schwab : « Je crois en la destruction créatrice décrite par l’économiste Joseph Schumpeter : si des emplois vont disparaître, d’autres vont émerger que nous sommes aujourd’hui en peine d’imaginer. »

Emmanuel Macron : « Puisque l’on entre dans un monde très schumpétérien, il est important de libérer le processus de destruction créatrice »

2- Commission d’enquête sur l’influence croissante des cabinets de conseil privés sur les politiques publiques sur « Un phénomène tentaculaire : l’influence croissante des cabinets de conseil sur les politiques publiques »

3- L’un des auteurs de McKinsey est Eric Labaye, ancien dirigeant de la branche française de ce cabinet de conseil américain pendant plusieurs années et nommé au poste hautement stratégique de président de Polytechnique par Emmanuel Macron en août 2018. En 2007 Eric Labaye, alors chez Mc Kinsey, rencontra Macron lors des réunions de la commission Attali (chargée de proposer des réformes économiques au président Nicolas Sarkozy). Macron était alors rapporteur général adjoint de cette commission et cette rencontre lui permit de bénéficier des bonnes grâces de Mc Kinsey, la « firme » espérant sûrement un retour sur investissement si son protégé accédait à des hautes-fonctions.

4- « La Quatrième révolution industrielle en est issue : c’est la révolution numérique, née au milieu du siècle dernier. Elle se caractérise par une fusion des technologies qui gomme les frontières entre les sphères physique, numérique et biologique. »



550 views0 comments

Recent Posts

See All

⚠️INFORMATION IMPORTANTE⚠️ La manifestation d'aujourd'hui aura lieu Place Antonin PONCET à 14h (à 10m de la place BELLECOUR) La ville à décidée encore une fois d'essayer de nous invisibiliser, mais no