Search
  • Thibault Pillet

Covid-19 : ce n'est plus une épidémie mais une compétition de surf

L’épidémie de Covid-19 ressemble de plus en plus à une compétition de surf. D’ailleurs, les journalistes, la classe politique et Big Pharma en sont les maîtres-nageurs, annonçant les prochaines vagues avec leurs drapeaux. Nous sommes donc officiellement entrés dans la 7ème vague, et le chef des maitres-nageurs et nouveau ministre de la santé, François Braun, nous annonce d’ailleurs la 8ème et 9ème vague….



Depuis la fin des élections législatives, c’est donc reparti pour un tour, les pères fouettards nous demandent de nouveau de remettre nos masques, de ne plus faire la bise ou de serrer la main, de garder notre distanciation sociale et de maintenir nos gestes barrières !


Evidemment, nous avions prévu ce retour de bâton depuis plusieurs mois. C’est d’ailleurs très facile de faire de la prospective politico-sanitaire, le Covid-19 ce n’est pas seulement du surf mais c’est aussi une météo. Entre le début de la campagne officielle des élections présidentielles en mars dernier et le second tour des élections législatives, il a fait beau dans le ciel de l’épidémie de Covid-19. Et puis patatra … ! Le lendemain des résultats, les orages de contaminations sont repartis à la hausse. Maintenant c’est la tempête dans les médias, les cas positifs explosent, ce qui nous annoncent un ouragan de mesures liberticides comme la vie confinée et la discrimination sans fin pour les objecteurs d’injection.


« Aujourd’hui celui qui dit qu’il ne veut pas se faire vacciner est un assassin potentiel. » Renaud Muselier, président de la région PACA


Nous connaissons désormais la musique, et comme l’année dernière, l’été risque d’être torride sur le front de la lutte contre la dictature sanitaire. Comme depuis deux ans, ce n’est pas cette année que nous goûterons au repos du guerrier.

Pourtant, il y a des motifs d’espoir, aujourd'hui sera débattu et voté la nouvelle loi de restriction des libertés au nom du Covid-19. Il y a un hic, à l’Assemblée nationale, la dictature en marche (la fausse renaissance), les extrémistes centristes n’ont plus la majorité.


Nous demandons solennellement aux députés de l’opposition de s’unir, de faire taire leurs difficultés au nom du bien commun, de nos libertés. Montrez-nous qu’il reste encore un espoir en France ! Ayez le même courage que ce tribunal qui a rejeté la nouvelle lubie du maire de Nice, Christian Estrosi de vouloir masquer obligatoirement tous les usagers des transports en commun niçois. Montrez-nous qu’il y a encore de la vie dans ce pays et des humains dignes de défendre nos valeurs.


76 views0 comments

Recent Posts

See All